Accueil : CASNAV

article Revue pédagogique belge : "TRACeS de ChanGements"     -    publié le 09/12/2014    mis à jour le 05/01/2015

Ce journal essaie d’éviter les recette toutes faites, les vérités bien établies, les "voilà comment il faut faire ou penser. Il ne propose pas de produit fini, tout ficelé, mais des récits de pratiques, d’expériences, avec les hésitations, les faux pas, les questions ou hypothèses du travail de chacun, souvent très utiles au lecteur.

Cinq fois par an, la revue présente des dossiers sur des thèmes liés à l’éducation, aux apprentissages et à la justice sociale. Ce sont des récits de pratiques, des témoignages, des démarches d’apprentissage ainsi que des analyses sociologiques et politiques en matière d’éducation en général.

• Pourquoi faire des récits sur des pratiques au quotidien ?

Le but est de faire circuler idées et pratiques de terrain dont l’objectif est de faire reculer l’échec scolaire.
Par son travail dans l’école et dans les classes, chacun peut participer à la reproduction des inégalités sociales : la domination culturelle étant insidieuse (elle se cache souvent sous les meilleures intentions) et difficile à combattre.
Même l’enseignant qui prend conscience de ce fait (l’école est lieu de reproduction de la société inégalitaire), ne peut toutefois remonter tout seul le courant.
Il faut donc mettre en mouvement, faire des choix ensemble, construire collectivement réflexions et pratiques alternatives. Le partage d’expériences semble à la fois la voie modeste et royale. Partager ses expériences, ses réflexions,... donne à voir des acteurs éducatifs qui scrutent leurs pratiques, au jour le jour, écoutent les paroles et les comportements des élèves, travaillent les fiertés et désirs d’apprendre, interrogent les savoirs, intègrent les différents conceptions du monde.

Lieu de partage et de confrontations, la revue prend place à côté de la formation. De plus, l’écriture est, pour celui qui s’y essaie, un moyen de transformation personnelle avant d’être une proposition de changement pour les autres.

• Comment faire écrire ?

Ecrire sa pratique de telle sorte qu’elle soit utile et stimulante pour d’autres reste difficile. Transmettre des essais, des erreurs, des questionnements, exige confiance et lucidité. La modestie est de rigueur et la conviction, par des actes discrets mais engagés sont plus porteurs que beaucoup d’évènements fort visibles mais en fait superficiels.
Le comité de rédaction propose un accompagnement à chaque personne débutante.
Chaque année, un numéro entier de la revue est écrit par ses lecteurs. Pendant un week-end, sont organisés par l’équipe, des ateliers d’écriture et de formation ouverts aux lecteurs et aux membres de CGé, aux militants pédagogiques.

• Quelle place pour une revue papier dans un monde numérique ?

Les deux revues ont un rôle bien distinct.
- La revue papier est un outil d’éducation permanent. Il joue à la fois sur le profondeur de l’approche et la validité dans le temps.
- La revue Internet permet de davantage centrer chacun des numéros papier sur un thème indépendant des sujets d’actualité , les échanges d’idées, les liens avec d’autres mouvements.
Environ 6 mois après leur parution, les articles de la revue papier sont mis en ligne afin de faciliter un co-pillage créatif.

Voir la revue Internet

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex