Accueil : CASNAV

article Des Normes nationales et une autonomie municipale au Danemark     -    publié le 08/10/2014

Le ministère de l’Education a, au Danemark, l’autorité.
Cependant, les municipalités sont directement responsables de l’organisation de l’enseignement et de son financement.

Le ministère est à l’origine des lois qui précisent comment doit être assuré la gestion du dispositif (installation d’un comité scolaire dans chaque municipalité et conseils prévus pour chaque type d’établissement).
C’est également au niveau national que sont fixées les conditions de service et de rémunération des enseignants ainsi que les programmes d’études.

Les autorités locales doivent assurer la mise au point de la carte scolaire, les constructions, le recrutement des enseignants et des chefs d’établissement, la prise en compte des spécificités locales dans les plans d’études que n’excluent nullement les programmes officiels.

Ainsi, la formule présente des prérogatives pour l’autorité centrale et la capacité d’initiative des municipalités assure un service d’éducation dans lequel le respect des normes nationales n’est pas incompatible avec l’exercice d’une large liberté dans le choix de solutions adaptées aux exigences de chaque contexte, voire aux préférences de chaque acteur.

Les démarches pédagogiques voient des objectifs très influencés par le souci de démocratie et d’égalité prévalant dans la société.
Seules les approches pour atteindre ces objectifs se différencient.

Ici, donc, le réseau d’établissements privés est très restreint et se caractérise surtout par des méthodes pédagogiques originales.

Agrandir
• Dans la même rubrique
un article Des Normes nationales et une autonomie municipale au Danemark
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex