Les Compétences de Länder en matière d'éducation publié le 08/10/2014

Le statut fédéral du pays vaut moins un système décentralisé unique qu’une série de systèmes centralisés.

Les compétences du pouvoir fédéral portent essentiellement sur le formation professionnelle qui s’effectue dans les entreprises et se limitent, dans le domaine scolaire, à des réglementations très générales comme celles exigeant un enseignement de la religion ou garantissant la possibilité d’ouverture d’établissements privés.

Les compétences réelles en matière d’éducation appartiennent aux Länder.
Chaque Land fixe les structures pédagogiques, les programmes d’enseignement, les modalités de formation et de recrutement des enseignants.

Des degrés variables d’autoritarisme peuvent exister selon les orientations politiques dominantes, mais globalement, les formes et les contenus d’enseignement sont presque toujours définis de manière contraignante par le ministère de l’Education de chaque Land.

Une telle situation a fait ressentir la nécessité d’un effort de concertation s’effectuant lors de la Conférence permanente des ministres de l’Education. Des compromis entre les politiques décentralisées ont vu le jour dans chaque Land. On a aussi pu harmoniser par exemple, les qualifications requises pour les enseignants, les épreuves de l’Abitur (équivalent de notre baccalauréat), sans toutefois avoir une cohérence d’ensemble.

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Partager

     

Dans la même rubrique

 Les Compétences de Länder en matière d'éducation