Accueil : CASNAV

article La Vie secrète des Gitans     -    publié le 08/08/2014

Emission M6 - Zone interdite

La chaîne M6 a diffusé le 06/08/2014, dans le cadre des émissions de la série "Zone interdite", un reportage sur les gens du voyage.

Nous y apprenons les diverses coutumes de divers groupes de Gitans, notamment en ce qui concerne les filles.

Selon les groupes, les traditions varient, mais tous ont les mêmes valeurs : luxe, musique et fêtes.

Un homme, un Patchivalo (un sage) qui a hérité de ce titre à la mort de son père, règle les histoires de famille. Les Gitans règlent leurs comptes entre eux. Certains actes sont très graves et ne peuvent connaître aucun pardon (par exemple : coucher avec une fille sans se marier avec elle avant, prendre la femme d’un ami, frapper un enfant)..
Le mode de vie est fondé sur la famille et la solidarité. On ne veut pas de non-gitan (pas par racisme). Tous les Gitans se reconnaissent entre eux, même si certains se fondent dans la société tandis que d’autres gardent une apparence plus traditionnelle.

En règle générale, les Gitans aiment tout ce qui brille.
Ils organisent de grande fêtes, réunissant des centaines de personnes, pour célébrer certains moment de la vie :

  • Chaque enfant doit être baptisé afin de bénéficier de la protection du Saint Esprit.
  • Les 18 ans d’une fille donnent lieu à une gigantesque fête où elle est traitée comme une princesse
  • Le mariage est également une cérémonie importante (les enfants ne peuvent quitter leurs parents qu’une fois mariés).

• Un exemple : la cité Gély (proche du centre de Montpellier

- La vie de tous les jours

Depuis une cinquantaine d’année, 2000 Gitans ont pris possession de tous les logements de la cité. Ils y perpétuent leurs coutumes. Les 3/4 de ces Gitans sont Catalans.
La pauvreté côtoie le luxe : à 14 ans, les garçons conduisent de grosses berlines, des jet-skis (réparées dans un coin de la cité).

- La tradition du mouchoir

Divers rites initiatiques existent dans chaque communauté.

Généralement, on se marie très jeune chez les Gitans (18 ans est déjà considéré comme un âge un peu avancé). Normalement, on se marie au goût des parents. mais aujourd’hui, cette coutume a quelque peu évolué et la jeune fille peut choisir son futur époux.

Avant son mariage, une jeune fille doit prouver en public, lors d’une cérémonie très douloureuse pour elle, qu’elle est vierge. Cette cérémonie (qui peut durer jusqu’à une heure) est une affaire de femmes à laquelle seules les femmes mariées ont le droit d’assister.

La virginité de la jeune fille prouvée est une gloire pour sa propre famille mais aussi pour la famille du futur époux (on remet d’ailleurs le mouchoir à la future belle-mère).

Après cette cérémonie, le jeune fiancé se doit de célébrer la virginité de sa fiancée avec du champagne tandis que celle-ci doit danser pour lui.

• Un exemple : à Herblay, dans la région parisienne

Ici aussi, les Gitans sont sédentarisés. Ils vivent en famille sur des "terrains familiaux", entourés des caravanes. Certains d’entre eux vivent en partie dans la maison, en partie dans la caravane, d’autres vivent uniquement dans la caravane. Ils sont regroupés par famille.
Ce sont des Sintos, d’origine italienne.
Les hommes sont entrepreneurs, les femmes ne travaillent pas à l’extérieur et s’occupent uniquement des enfants et de leur intérieur (elles font, par exemple, le ménage 2 fois par jour).

- Les enfants et l’école

La plupart des parents ne savent ni lire ni écrire et c’est pour cela qu’ils envoient leurs enfants à l’école. Mais le travail scolaire n’est pas une priorité pour eux (devoirs non faits, leçons non apprises). En fait, ils sont élevés pour se marier tôt. Certains arrêteront leurs études après le CM2 (vers 11 ans), d’autres poursuivront en 6e - avec parfois le désir d’aller au-delà). Pour les parents, le collège fait peur : ils évoquent la présence de "grands" qui seraient "dangereux" pour leurs petits. Mais s’ils ne souhaitent pas que les enfants, et en particulier les filles, aillent au collège, c’est également parce qu’à l’adolescence, ils risqueraient de tomber amoureux d’un gadjo.

Les enfants sont généralement très gâtés.

- Les 18 ans chez la fille

Très jeunes, les filles portent des chaussures à talons, le plus souvent très brillantes, que ce soit pour sortir en famille ou avec des amies.

L’âge de 18 ans est très important pour la fille. A cette occasion la fille non mariée est la plupart du temps traitée comme une princesse par ses parents : de grandes fêtes, réunissant quelque 300 personnes sont organisées et la jeune fille peut choisir une robe faite sur mesures.

Accéder au site de présentation de l’émission
Voir l’émission en replay

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex