Accueil : CASNAV

article L’École face aux discriminations     -    publié le 01/04/2014

Olivier COUSIN, Professeur des universités Bordeaux Victor-Segalem, CNRS Centre E. Durkheim

1 2 3 4 
Sommaire

P. 1 - Introduction

P. 2 - Le Sentiment de discrimination et les faits

  • Des idées reçues ébranlées
  • Observations sur les acteurs

P. 3 - La Perte de confiance dans l’école

  • Le Décalage entre convictions et analyses
  • Les préjugés sur le marché du travail

P. 4 - Que faire de la diversité
- Conclusion

La discrimination à l’école est aujourd’hui reconnue. Les questions sociales et raciales deviennent inquiétantes.

De nombreux collèges et sections peu valorisées de lycées professionnels se composent presque exclusivement d’enfants noirs ou arabes. Cette évidence constitue un changement important dans le regard porté sur l’Ecole. Penser qu’elle puisse participer aux mécanismes de discrimination était à peine envisageable il y a seulement 20 ans (elle ne pouvait contribuer à un mode de sélection fondamentalement contraire à sa philosophie, mais introduire ce thème apparaissait comme une provocation vis à vis des enseignants). Quelques rares travaux introduisent cette problématique dans les années 90, mais le sujet est absent du discours des enseignants et responsables d’établissements[cf. La Bonne école / R. Ballion, 1991 - Les Lycéens / F. Dubet, 1991 - A l’école / D. Martucelli, 1996 - Sociologie de l’école / M. Duru-Bellat et A. Van Zanten, 1992].
Les inégalités sont d’abord sociales (les élèves sont plus ou moins pourvus culturellement et plus ou moins familiers avec les attentes scolaires.
Aujourd’hui, les travaux interrogeant racisme, discrimination ou ségrégation à l’école se sont multipliés.

« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex