Le dispositif Ouvrir l'Ecole aux Parents pour la Réussite des Enfants à Poitiers (OEPRE) publié le 22/02/2021

Mise en place du dispositif OEPRE aux Collèges Jules Verne et Pierre de Ronsard

A l’origine du projet

Le dispositif Ouvrir l’École aux Parents pour la Réussite des Enfants (OEPRE) participe des actions à destination des parents primo-arrivants étrangers ou immigrés d’origine extra communautaire.
Ce dispositif a été défini dans la circulaire n°2017-060 du 3-4-2017 et est à destination des parents d’élèves des collèges classés REP.
Il est mis en place à Poitiers depuis plusieurs années.

Mise en œuvre du projet

Objectifs

Le dispositif Ouvrir l’École aux parents pour la réussite des enfants a pour objectif d’aider les parents à devenir autonomes en :

  • développant l’acquisition du français,
  • favorisant l’insertion dans la société à travers les valeurs de la République,
  • facilitant la connaissance du fonctionnement et des attentes de l’École.

Organisation

A Poitiers, ce dispositif est coordonné par Estelle Sireuil, coordonnatrice Réseau d’Éducation Prioritaire. Elle veille à la bonne mise en place du dispositif et travaille avec les chefs d’établissement pour trouver des intervenants et organiser les créneaux d’intervention. Elle anime aussi ponctuellement des atelier en co-animation avec les enseignants intervenants du dispositif. Elle fait le lien avec les partenaires associatifs afin de pouvoir orienter les parents vers les structures qui répondent le mieux à leurs besoins.

A Poitiers, des enseignants formés au Français Langue Seconde, proposent des ateliers de deux heures sur des créneaux spécifiques en plus de leurs heures de cours habituelles.

Deux collèges sont concernés par le dispositif à Poitiers : le collège Pierre de Ronsard et le collège Jules Verne (Buxerolles).

Mise en œuvre

En septembre, une réunion avec les intervenants mais aussi avec les enseignants du premier degré qui accueillent des élèves allophones (UPE2A) permet de mutualiser et de partager les pratiques de chacun, mais aussi de réfléchir aux moyens de communiquer vers les familles des quartiers (partenariat avec les maisons de quartier, réalisations d’affiches...). Cette réunion est l’occasion aussi de créer le lien entre les différents intervenants.

Les créneaux proposés aux parents sont des créneaux hebdomadaires  :

  • collège Pierre de Ronsard : mercredi matin 9h00—11h00
  • collège Jules Verne : jeudi après-midi 14h00-16h00

Les parents peuvent être accompagnés dans leur préparation au DELF. Les cours ont lieu dans une salle de cours spécifique, aménagée pour le dispositif.
Lorsque les cours sont suspendus en raison des restrictions sanitaires, le distanciel a été mis en place :

Des leviers de réussite

Le travail avec les associations et maisons de quartier (le Toit du Monde, par exemple) permet de faire connaître le dispositif aux familles qui sont alors redirigées vers les structures du dispositif OPRE.

L’inscription au DELF est un moyen pour les parents de démontrer leur investissement dans une démarche d’apprentissage et de réussite.

Ressources

La communication avec les familles pour faire connaître le dispositif passe par des affiches qui se doivent d’être facilement compréhensibles mais le bouche à oreille reste le meilleur outil de communication.

Flyer : Apprendre le français (PDF de 1.6 Mo)

Collège Pierre de Ronsard - Académie de Poitiers.

Témoignages

(A venir)


Bilan et perspectives

Premier bilan

"C’est en assurant le lien qu’on récupère les enfants."

Établir le lien avec les familles représente une importante partie du travail mené sur le dispositif. Les ateliers sont surtout fréquentés par des femmes (au collège Jules Verne : vingt-trois femmes, deux hommes) de toutes nationalités.

Malgré le confinement, le lien avec les familles a été conservé grâce au distanciel mis en place par les intervenants. Malheureusement, depuis le mois de septembre, la situation sanitaire perturbe fortement les ateliers mais petit à petit, les parents reviennent pour se réinscrire.

Perspectives

Des ateliers en binômes parents/enfants sont envisagés dans les deux collèges quand la situation sanitaire s’assouplira afin de renforcer le lien école-famille.