Accueil : B2I - C2I
Accueil >> Résultats, concours >> OBII Poiti...
Site B2I - C2I

article OBII Poitiers, bilan 2014-2015     -    publié le 25/06/2015    mis à jour le 09/05/2017

smartphones

Géolocalisation
(image OT PdM,
Creative commons by-nd)

50% des établissements du secondaire ont utilisé OBII cette année dans notre académie. Les chiffres et analyse pour les collèges et les lycées, des leviers, des ressources.

• Un collège sur deux utilise OBII, et d’autres outils de suivi des compétences sont utilisés parallèlement

- 102 collèges, soit 50 % des collèges de l’académie, ont validé des items du B2I avec OBII en 2014 2015 (contre 56 % l’an dernier).

- 14.6 % des enseignants sont impliqués dans le processus en collèges publics (contre 17 % l’an dernier), et 7 % en collège privé (contre 12 % l’an dernier). Ce ratio ne représente pas à lui seul la part d’enseignants impliqués dans la validation des compétences des élèves en matière d’usage du numérique : le nombre de professeurs qui participent à la validation de la compétence 4 du socle commun hors OBII n’est pas connu. Voir à ce sujet l’article "évaluation formative des compétences, outils de suivi".

- 6178 élèves - soit 38 % des élèves de 3ème des collèges publics - ont reçu l’attestation du B2I avec OBII (contre 48 % l’an dernier), et 983 élèves de 3ème des collèges privés soit 32 % (contre 38 % l’an dernier).1

• Un lycée sur deux valide le B2I, mais la part des enseignants impliquée est trop faible pour toucher la majorité des élèves

- 49% des lycées (52% des lycées publics) ont validé cette année des items du B2I lycée.2

- L’engagement des enseignants continue à décliner : 191 enseignants de LGT publics, soit 5,4 % des enseignants, et 110 enseignants des LP publics, soit 5 % des enseignants, ont participé aux validations sur OBII.3

- Le pourcentage d’élèves de terminale qui finissent l’année scolaire titulaires du B2I lycée reste cependant stable par rapport à l’an dernier dans les LEGT : 1807 élèves soit 19 % des élèves de terminale des LEGT publics, 177 soit 12 % dans les LEGT privés. Il est en baisse en lycée professionnel : 167 soit 5 % (LP publics).

- Pourcentage d’élèves ayant une feuille de position B2I lycée entamée : 31 % des élèves de LEGT public, 15% en LEGT privé, 16 % dans les lycées professionnels publics et 11 % dans les lycées professionnels privés.

• La part des validations faites en associant l’élève est supérieure à l’an dernier

- 56 % des validations faites avec OBII (tous types d’établissements) ont été opérées suite à une demande de l’élève.4 Ce ratio était l’an dernier de 42 %. Voir un exemple de processus pour la validation individuelle sur sollicitation de l’élève.
Ce type de validation favorise le développement de l’autonomie de l’élève mais nécessite une répartition concertée dans l’établissement, d’une part pour que le discours des adultes soit cohérent, d’autre part parce qu’on pratique alors une évaluation formative, qui prend plus de temps que l’évaluation unilatérale, et rend nécessaire une bonne répartition du travail.
La validation dans laquelle l’élève est partie prenante donne notamment l’occasion d’échanges instructifs entre enseignants et élèves sur la question du copié collé : beaucoup d’élèves ont la tentation de copier la justification attendue sur un des sites explicitant le B2I. Cette question est à la base d’une réflexion utile sur l’usage du web pour se former : certains élèves ne comprennent pas les attentes des enseignants.
Des discussions à ce sujet entre pédagogues s’avèrent souvent utiles, car de leur côté les adultes peuvent mal interpréter le comportement des élèves qui "collent" une "réponse" sans la reformuler.
- Voir des témoignages sur la question de l’évaluation du B2I.
- Voir un exemple de scénario pédagogique visant notamment l’éducation à la collecte d’informations sur le web.

• Leviers pour le développement des compétences

Les établissements qui réussissent à engager le processus pour tous leurs élèves avec un développement progressif des savoir faire et savoir être s’appuient souvent sur des dispositifs propices à l’usage contextualisé du numérique et à l’évaluation sans notes :

- pédagogie de projet s’inscrivant par exemple dans les itinéraires de découverte ou des enseignements d’exploration (...et prochainement les EPI),
- histoire des arts,
- parcours de découverte des métiers et d’orientation,
- concours (Faites la une, concours national de la résistance et de la déportation, concours calcul mental...)
- rapports de stages,
- accompagnement personnalisé, dispositifs de remédiation,
- préparation de sorties scolaires,
- etc.

Le référentiel du B2I lycée mis à jour en 2013 est estimé par de nombreux enseignants représentatif des compétences nécessaires, mais trop éloigné des connaissances et savoir faire évaluables en contexte scolaire.
Des nouveaux scénarios pédagogiques ont cependant été publiés dans l’année, traitant directement des apprentissages mentionnés dans le référentiel. Voir exemples en documentation.
Des ressources complémentaires seront publiées à la rentrée.

(1) Le pourcentage d’élèves de 3ème qui terminent l’année titulaires de la compétence 4 du socle commun est en général de 90 % depuis que son obtention est obligatoire pour le diplôme national du Brevet, l’usage de OBII n’est pas une obligation.

(2) requête de la DSI sur la plateforme le 9 juin 2015

(3) Source : obiistats, consultation 10 juin 2015.

(4) source : requête DSI sur la plateforme académique OBII, 9 juin 2015

Agrandir
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex