Accueil : Arts plastiques

article Le Collège Michelle Pallet d’Angoulême accueille jusqu’à aujourd’hui l’Option Image et Création     -    publié le 16/06/2017

Travail en partenariat avec le FRAC. Dispositif les cordées de la réussite.

1 2 

Le Collège Michelle Pallet d’Angoulême accueille jusqu’à aujourd’hui l’Option Image et Création et une CHAAP en gestation qui en font, pour les élèves, le lieu privilégié d’une pratique plastique et artistique, et pour les professeurs, le lieu de construction de dispositifs en lien avec le PEAC.
Mais plus qu’ailleurs, les établissements Rep + reçoivent un public qui semble étanche aux cultures véhiculées par l’École et qui ne sont donc pas transmisses par l’École.
Ces cultures sont jugées extérieures, étrangères, élitistes, surplombantes. Une domination culturelle redouble ici une domination sociale vécue et ressentie, consciente ou non.
Les conséquences de ce constat sont connues : indisponibilité, incompréhension, démotivation, et finalement rejet qu’il faut alors comprendre comme la réaction en miroir, c’est-à-dire l’image symétrique parfaite et inversée : « Vous me rejetez ? Je vous rejette ! ».

Le dispositif que nous proposons ici est une tentative de réponse à ce constat morose et mortifère. Nous avons cherché pour cela à faire de l’esprit du PEAC, tel qu’il se structure aujourd’hui, une méthode.
Partir de la culture personnelle de l’élève pour l’associer, créer une zone d’adhérence pour l’amener ensuite à s’approprier les œuvres, les lieux, les connaissances, un lexique... en jalonnant notre séquence comme autant d’échelons, d’une fréquentation répétée du FRAC et de l’IUT, et d’une pratique filée et structurante en collaboration avec des étudiants de la section MMI.
Partir donc d’une culture personnelle pour l’ouvrir à celles de notre société en articulant les actions de voir, faire, interpréter, autrement dit, fréquenter, pratiquer, s’approprier. Nous nous proposons alors, en utilisant comme support l’exposition au FRAC euple aincra de Dector & Dupuy, de réaliser une vidéo qui n’est pas la récitation d’une lecture normative et prescriptive de celle-ci, interprétation close et clef en main du médiateur ou du professeur, mais l’expression d’une rencontre en devenir nécessairement subjective, entre l’élève et l’œuvre.
Partir enfin de la compréhension ou de l’incompréhension immédiate de l’élève, de ses projections a priori, de ses interprétations premières du sens des œuvres, pour y revenir ensuite patiemment, progressivement.
C’est alors une révolution complète que nous visons, du voir vers le voir, en passant par le faire, de l’interprétation première à l’interprétation nourrie et construite, de la pratique artistique à la pratique scolaire vers la pratique artistique, nouant, liant, les expériences esthétiques, artistiques, symboliques.

Euple Aincra
« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex