Graphique/pictural : une séquence en classe de 1ère publié le 01/09/2015

Comment peindre sans "colorier" ?

Séquence classe de 1ere


A l’origine du questionnement :

  • Constat qu’il est difficile pour les élèves de travailler directement avec des moyens picturaux :
    Peindre signifiant pour eux colorier
  • Objectif : Les amener à envisager la peinture en tant que matière expressive.
  • Questionnement artistique dégagé à partir de l’analyse de leurs réalisations, puis des oeuvres :
    Comment passer du graphique au pictural ?

Peindre en empâtements avec des outils inhabituels

sur support partiellement humide, expérimenter la fluidité du médium

Sur support partiellement humide, expérimenter la fluidité du médium

Pratique :
Sujet donné aux élèves :
Peindre n’est pas colorier : explorez des modes de réalisation d’effets picturaux variés dans 8 recherches inventives employant outils et médiums différents, qui vous permettront de choisir un mode d’expression personnel pour figurer un arbre d’ampleur.

Niveau : Première :

  • point du programme Figuration et abstraction
  • La question de la figuration mise à l’épreuve du geste pictural introduit la question de l’écart, source de créativité.

_

Expérience du monotype :

peindre et multiplier la forme peinte, constater l’effacement progressif du tracé du motif.

  • Objectif pédagogique : qu’est-ce que je veux faire apprendre aux élèves ?
    Je souhaite qu’ils apprennent à distinguer les moyens techniques, les effets plastiques, qu’ils prennent conscience des effets de leurs gestes et de leurs postures sur les traces qu’ils produisent ; pour qu’en réinvestissant leurs découvertes ils agissent avec intention et soient à terme capable d’argumenter leurs choix.
  • Acquis : Vocabulaire, apprentissages techniques …
    Graphique, pictural, geste, moyens techniques, effets plastiques, différentes qualificatifs des traces : qualités de lignes, effets de matière...

format raisin, pinceau+encre de Chine, le geste ample trace une matière de surface lisse "maîtrisée", alors que les coulures laissent le hasard tracer des ramifications plus linéaires.

  • Compétence OPERATIONNELLE : passer du graphique au pictural
    Etre capable d’expérimenter et d’analyser une variété de procédés (graphiques et picturaux), à partir des dessins d’observation réalisés lors de la séance précédente.
  • Compétence disciplinaire EXPRESSIVE : Expérimenter, analyser, réinvestir,
  • Compétence disciplinaire TECHNIQUE : être capable d’explorer puis d’exploiter de façon créative, les potentialités plastiques des outils, médiums, et gestes. S’adapter à de nouvelles « contraintes » de manière créative.
  • Compétence disciplinaire CULTURELLE :
    Rechercher des œuvres dans un panel de documents mis à disposition, faire des liens avec sa propre pratique : Faire 2 fiches « artistes » en formulant des hypothèses, ou des constatations tirées de l’observation concernant les outils, médiums, et gestes dans les œuvres étudiées.
  • Compétence disciplinaire THEORIQUE
    être capable d’expliciter les processus en jeu (vocabulaire du geste à la trace). Reconnaître, nommer les différentes formes de productions plastiques avec un vocabulaire spécifique : description des effets plastiques, discrimination de ce qui sera plutôt graphique ou plutôt pictural.

COMPLEMENTS THEORIQUES AU TRAVAIL PLASTIQUE Passage du graphique au pictural :
Notions :
Les effets plastiques résultent d’un ensemble de variables : Support + médium + outil + geste = effet plastique

Quelle(s) évaluation(s) ?
Indicateurs permettant l’évaluation des compétences précitées :

  • Compétence disciplinaire EXPRESSIVE et Technique :
    S’adapter à de nouvelles « contraintes » de manière créative.
      Exploration d’outils et formats de dessin inhabituels
      Appropriation de moyens picturaux de manière exploratoire
      Réinvestir les explorations
  • Ecrit et oral : (compétences culturelle & théorique)
      faire apparaître des caractéristiques plastiques de son travail,
      analyser ces caractéristiques sur les pratiques des autres (pairs/ œuvres)

Précisions sur le dispositif

peindre n’est pas colorier, développement des séances 2 à 4 (PDF de 264 ko)

précisions concernant le déroulement et le dispositif