Accueil : Arts plastiques

article EXPOSER L’ARTOTHÈQUE II - Carte blanche aux lycéens     -    publié le 27/11/2012

Action interdisciplinaire Arts Plastiques-Lettres-Langues vivantes

compte rendu
vernissage et présentation : jeudi 22 nov à 11h15
Espace d’Arts du LYCÉE VALIN

EXPOSER L’ARTOTHÈQUE II - Carte blanche aux lycéens
Exposition visible du 20/11 au 19/12/2012

Valin-vernissage-22 nov 2012

• carte blanche

L’Artothèque de la Médiathèque Michel Crépeau a donné carte blanche aux élèves du Lycée Valin afin de concevoir pour la seconde fois une exposition d’œuvres choisies dans son fonds d’estampes. Du choix à l’accrochage en passant par l’écriture des notices d’œuvres, et l’invention des affiches les lycéens de 1ereL Arts Plastiques se sont transformés en commissaires d’exposition.

• le vernissage

Lors de l’inauguration, en présence d’un public nombreux d’élèves, d’enseignants, de partenaires culturels, Mme Lay IA-IPR d’Arts Plastiques, a réaffirmé son soutien à la Galerie du Lycée Valin, saluant et confortant le travail d’équipe qui s’y réalise depuis son ouverture en 2004 .

  • En effet, l’équipe, invisible, œuvre en coulisse, pour qu’un travail interdisciplinaire enrichisse les élèves dans leurs pratiques quotidiennes. Outre le travail d’écriture des notices d’oeuvres en Lettres et en Arts Plastiques, un travail de traduction en anglais, allemand et espagnol a en effet été réalisé par les groupes d’élèves encadrés par les collègues de l’équipe galerie.
  • Aboutissement de Deux mois de travail, la présentation au public a consisté en une prise de parole individuelle des élèves, afin d’expliquer et de commenter les œuvres sur lesquelles ils ont réfléchi et travaillé. La prise de parole en public est un exercice périlleux, mais très formateur. Mais après un peu d’entrainement, même les plus timides ont réussi à dépasser leurs appréhensions afin de témoigner des enjeux plastiques et théoriques de ces œuvres.

• Les œuvres à la loupe

Le travail plastique des élèves, exposé dans le hall de la galerie, décortique et pointe les constituants plastiques mis en œuvres, grâce auxquels l’œuvre peut faire sens. En choisissant un mode d’expression plastique singulier, l’artiste crée une œuvre qui parfois éveille les consciences, sensibles, politiques, historiques, sociales…

- Artistes engagés, témoignant de faits politiques :

  • C’est par exemple le cas d’Alberola qui dans son œuvre « Il Voit » travaille la technique de la gravure à la pointe sèche, faisant le choix de montrer des figures fragmentées, proposant des disparités d’échelle, réalisés à l’aide de graphismes très secs et brutaux. C’est grâce à l’organisation spatiale, aux formes et à la matérialité sensible de cette mise en œuvre, qu’Alberola affirme et renforce plastiquement l’idée d’une prise de position au sujet des massacres au Rwanda.
  • Fabrice Hyber prend position sur les avancées scientifiques telles que l’hybridation par les OGM. 
  • Equipo Cronica propose dans une mise en scène du désordre une conscience historique dénonçant les exactions du régime franquiste.
  • Tony Soulié témoigne quant à lui de son expérience sensible de voyageur, ses photos sont autant de regards portés sur des paysages ; la peinture re-construisant et renforçant ses sensations du lieu traversé.
  • Enfin, Ernest Pignon-Ernest met en scène in situ ses extraordinaires dessins d’un Christ de douleurs « Caravagesque », ou d’une porte de Déméter « Léonardesque », qui ne sont ni plus ni moins que des métaphores de la vie et de la mort…

• Les artistes

L’exposition EXPOSER L’ARTOTHÈQUE II regroupe plusieurs œuvres de :

  • Jean Michel ALBEROLA
  • EQUIPO CRONICA
  • Ernest PIGNON ERNEST
  • Fabrice HYBER
  • Tony SOULIÉ

visible à l’ESPACE D’ARTS du LYCÉE VALIN Rue Barbusse 17023 LA ROCHELLE, du 20/11 au 19/12/2012

• Quels procédés pour quel sens ?

De ses œuvres très variées, peuvent se dégager plusieurs pistes d’exploitation pédagogique :

  • L’œuvre et le lieu  : (Alberola, Pignon-Ernest, Soulié) quel est le contexte de réalisation, de monstration, de prise de vue ? Que fait-on d’un lieu photographié ?
  • L’œuvre composite :(Alberola, Equipo Cronica, Hyber) des œuvres faites de fragments, dessinés, découpés, regroupés , que l’on peut rapprocher de certaines formes de collages.
  • Artistes engagés
visites sur rendez-vous > contact : laurence.saint-martin@ac-poitiers.fr
un document notices d’oeuvres 2012 artotheque La Rochelle (PDF de 1.2 Mo)

Alberola, Pignon-Ernest, Soulié, Equipo-Cronica, Hyber.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex