Cycles 3 - Une séquence sonore à base de pictogrammes publié le 06/07/2016  - mis à jour le 22/02/2020

Mise en scène d'une fiction courte par schématisation du son et de l'image

Quatrième heure

J’explique aux élèves qu’il me faut connaître leurs réflexions personnelles avant de passer à un autre sujet. Qu’ont-ils appris, qu’ont-ils compris ?

Par exemple : pourquoi, à leur avis, ai-je imposé le pictogramme ?
Réponses : le pictogramme fait passer un message simple, facile à comprendre, il est neutre, non discriminant, il donne une image de la réalité.

Quel intérêt à associer son(s) et pictogrammes ?
le son amplifie la compréhension (Christelle)
le pictogramme se comprend sans le son, le son devient du bruit (Marius)
la séquence dégage une forte énergie psychologique (Malik)
le son donne de la vie aux images, c’est plus réaliste (Julien)
on s’aperçoit que l’image permet mieux de comprendre que le son. Une comparaison se fait entre le son et l’image. (anonyme)

Conclusions ?
on a trouvé du sens à notre histoire, elle est complète - avec un début et une fin-on montre la réalité sous un autre angle (Théo)
l’humour remplace la logique : ce qu’on a fait n’est pas logique mais on a mis de l’humour (Julien)
On travaille avec des choses qu’on voit tous les jours.

Document joint
un document karen_romane-wmv (Flash Video de 177.2 ko)