Cycles 3 - Une séquence sonore à base de pictogrammes publié le 06/07/2016  - mis à jour le 22/02/2020

Mise en scène d'une fiction courte par schématisation du son et de l'image

Deuxième heure

histoire d'amour 1 (Flash Video de 840.9 ko)

On efface tout, on recommence : pour certains il y a changement d’idées parce que le bruit des sirènes et des explosions se répète un peu trop. J’observe la recherche d’originalité, l’envie de ne pas faire comme les autres ou l’envie d’accumuler les péripéties. Une chose est sure, on discute beaucoup, il y a des choix à faire et je regrette de ne pas pouvoir m’immiscer dans les groupes pour écouter ce qui se dit et s’argumente dans l’instant. Il me faudra attendre la fin des productions en sachant bien que la réflexion des élèves ne sera plus la même.
Je passe mon temps à donner des conseils techniques, à circuler de ma salle de classe (sous équipée : 2 vieilles machines) à la salle informatique (18 postes récents).
Le recours à Windows Movie Maker est non seulement indispensable pour monter une séquence mais il est surtout très apprécié pour sa simplicité et sa créativité.

J’attire l’attention sur le fait qu’il faut maîtriser l’enregistrement du film, en ne confondant pas :

  • Enregistrer le projet sous ;
  • Publier un film.

enregistrer/publier

Enregistrer le projet revient à ne conserver dans un fichier que le chemin (l’arborescence des fichiers) sans les images. En d’autres termes, le film est introuvable dès qu’on quitte le disque dur de la machine sur laquelle on travaille.
Publier un film revient à finaliser son film et le visionner sur n’importe quel ordinateur pourvu qu’on prenne soin de l’emplacement du fichier.

Document joint
un document karen_romane-wmv (Flash Video de 177.2 ko)