Accueil : Arts plastiques

article Cycle 4 - Projet d’installation sonore virtuelle     -    publié le 07/07/2016

Comment produire du sens en disposant des objets, des "matériaux" sonores dans un espace ?

1 2 3 4 5 6 7 8 
Installation sonore
  • Cycle 4
  • Question :
    • La matérialité de l’oeuvre ; l’objet et l’oeuvre
    • L’oeuvre, l’espace, l’auteur, le spectateur
  • Questionnements :
    • Le numérique en tant que processus et matériau artistiques
    • La relation du corps à la production artistique
    • La présentation de l’oeuvre
    • L’expérience sensible de l’espace de l’oeuvre
  • Notions : Espace, couleur, matière, temps
  • Compétences disciplinaires :
    • Expérimenter, produire, créer : Explorer l’ensemble..., recourir à des outils numériques...
    • Mettre en oeuvre un projet : Concevoir,réaliser... Se repérer dans les étapes de réalisation d’une production plastique...
    • S’exprimer, analyser sa pratique : Dire avec un vocabulaire approprié ce que l’on fait ; s’exprimer pour soutenir des intentions artistiques...

Le travail proposé est la réalisation d’une simulation d’installation sonore.

Ce travail a été réalisé en demi groupes dans l’ option arts plastiques "IMAje" du collège Missy (La Rochelle)

- Pourquoi un projet plutôt qu’une réalisation à part entière ?

L’installation n’est pas un domaine facile à aborder avec les élèves : Contraintes d’espace, de temps. J’opte pour le projet. Le projet n’est t-il pas d’ailleurs la première étape chez les artistes ?

  • Projet dessin ? Les élèves en ont déjà fait un pour un premier travail sur l’installation, il était accompagné d’explications orales et écrites.
  • Projet maquette ? La manipulation des matériaux risque de dépasser l’idée" : risque que quelqu’un qui regarde ladite maquette ne se rende pas du tout rendre compte de ce que serait cette installation si elle était réalisée en vrai ;
  • Ce sera un pour un projet "simulation" en 3D. Les élèves s’approchent de l’espace "vécu" : Il me semble que le virtuel permet de s’approcher de la sensation du vécu, plus que toute autre forme de projet. (ou du moins à ma connaissance). Cela vient probablement de leurs pratiques actuelles.

Certains artistes (voir doc) travaillent en 3D lors de cette phase de travail. En classe, mes élèves sont familiers de la 3D. Ils se projettent facilement dans les espaces qu’ils fabriquent.
Ce n’est bien sûr pas la même chose de travailler dans un espace virtuel et dans un espace réel mais en se mettant d’accord sur le fait que le projet doit être RÉALISABLE, c’est une alternative. Virtuel ne voulant bien évidemment pas dire imaginaire !

« Précédente  1 2 3 4 5 6 7 8  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex