Cycle 4 - Du volume à la sculpture, de la sculpture à l'installation virtuelle publié le 06/07/2016  - mis à jour le 22/02/2020

Une séquence qui permet à l'élève d'expérimenter et de jouer avec l'espace réel du collège et sa représentation numérique en abordant des points essentiels du programme relatif à la présentation de l’œuvre

12

Séances 2 et 3 : « Moduler/installer »

La seconde séance commence par une verbalisation autour des productions.

  • Quelles sont les images dans lesquelles les volumes semblent appartenir au lieu ?
  • Quelle différence y a-t-il entre le volume (réel) posé dans ce même lieu et l’image du volume dans l’image du lieu ?

L’Emergence des mots : réel / virtuel, échelle, pesanteur, points de vue sont notés au tableau.

Je demande aux élèves de créer une nouvelle sculpture pour le collège.

Cette sculpture sera réalisée à l’aide de l’image de leur volume détouré
mais cette fois l’image sera multipliée à souhait. Le volume devient module.

L’idée de répétition doit prendre en compte le lieu choisi, et la sculpture doit toujours être intégrée avec vraisemblance.

La présentation de références en début de séance permet de mieux comprendre l’idée de module et de rappeler la notion d’échelle.

Trois autres références permettent aux élèves de comprendre la multiplicité, la répétition et le positionnement des images dans le lieu.

  • Donald Judd  : « Stark 1968 »
     pour la répétition du volume, l’idée de module.
  • ARMAN : « sans titre »
     pour la multiplicité, la répétition du volume

Ici, la question du point de vue est toujours d’actualité, mais se pose en plus, la compréhension de l’architecture, du lieu.

Les élèves savent que les modules peuvent être groupés ou distribués dans l’espace à l’échelle de leur choix.

Des problèmes techniques s’imposent alors pour gérer les multiples copier/coller, car chaque fois que le module est copier et coller, un nouveau calque apparaît.

IL FAUT ALORS GÉRER LES CALQUES opération qui permet à l’élève de positionner précisément l’objet et qui introduit les notions, devant/derrière, premier plan/arrière plan.

Cette compétence technique est fondamentale pour mettre en place ses intentions et est utile à moult créations.

C’est une compétence qui par l’acte répétitif permet à l’élève de maitriser parfaitement les calques à la fin de la seconde séance.

L’élève enregistre son travail dès qu’il pense avoir réalisé la sculpture qui reflète ses intentions.

Quelques exemples de réalisations

Mariotte 1

Mariotte 2

Alex 1

Alex 2

Marie 1

marie 2

Kévin 1

Kévin 2

solène 1

Un prolongement pourrait être envisagé afin d’appréhender physiquement les espaces du collège.

Une installation d’objet (à définir) pourrait être envisagée dans la cour du collège afin :

  • d’appréhender l’espace réel et ses contraintes (la pesanteur, l’échelle…..)
  • de percevoir physiquement et non plus virtuellement l’espace
  • de produire in situ.
  • Et de ce fait de soulever des questions liées à la relation réel /virtuel