Accueil : Arts plastiques

article Sur le fil     -    publié le 30/10/2008    mis à jour le 06/07/2016

Film d’animation, une création pluridisciplinaire sur l’holocauste

un document SUR LE FIL (Flash Video de 10.9 Mo)

Dans le cadre de l’atelier cinéma.
Classe de 3°4
Collège R. Descartes de Châtellerault 2006 - 2007

Dans le cadre de l’atelier cinéma.
Classe de 3°4
Collège R. Descartes de Châtellerault 2006 - 2007

• SUR LE FIL

Film d’animation de la classe cinéma 2006/2007 (montage en 2007-2008)
(présenté à ARt’RESEAU 2008)
Du collège René Descartes de Châtellerault- 86100
Et l’atelier cinéma d’animation du Cinéma Les 400 coups de Châtellerault

Une création, dans un cadre pluridisciplinaire (histoire-lettres-arts plastiques), où la métaphore et les moyens plastiques servent un propos et un film exigeants. Une réalisation exemplaire.

Des extraits du compte-rendu de Marie Priam, professeur d’arts plastiques :

"Dans le cadre du cours d’histoire, les élèves ont travaillé sur des extraits des films « Nuits et brouillards » et « Shoah ».
_ Au départ le projet envisageait de s’appuyer sur une mise en espace de documents photographiques, puis au gré des échanges, le cinéma d’animation s’est imposé.
La première trame mise en place avec le professeur d’histoire s’est étoffée avec le professeur de français .
La participation de l’animateur de l’atelier cinéma des 400 coups s’est avérée très vite indispensable afin de dépasser différentes hésitations sur la pertinence de certains points du scénario, à propos du découpage et à la réalisation d’un story- board . "

Le travail s’est organisé sur les questions suivantes avec les différents professeurs :

  • les caractères de la technique image par image
  • les avantages et inconvénients des différentes techniques de cinéma d’animation avec visionnements de différentes réalisations.
  • la pratique du logiciel d’animation.
  • croquis et réalisation des décors.
  • la réalisation des maquettes du personnage.

Le travail d’animation avec le logiciel STOP MOTION Pro pour l’acquisition des images se faisait par roulement : deux élèves manipulaient le personnage, un autre élève était au clavier pendant que les autres observaient ou complétaient les éléments nécessaires aux prises de vues suivantes. Cette étape d’animation, la plus longue, représente dix sept heures de pratique qui se sont déroulées à la fois au collège et au cinéma Les 400 coups. "

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex