Accueil : Arts plastiques

article Art contemporain : art ex-nihilo ?     -    publié le 28/01/2008

contribution ARt’RESEAU 2008 : composer avec l’histoire

En quoi l’art réalisé aujourd’hui peut-il être qualifié de contemporain ? Peut-il y avoir un art actuel détaché de toute référence au passé ? Ex nihilo ? L’art contemporain devient protéiforme, il explore, expérimente des domaines de création. Il met en tension, en question, en jeu, les acquis du passé, expérimente de nouvelles formes d’expressions.

Comment l’art contemporain peut-il prendre en considération les acquis du passé ?

Quels en sont les enjeux ?

• On peut évoquer la réappropriation d’œuvres.

Volonté de se confronter aux artistes du passé, de proposer une relecture, de rendre hommage, de pasticher, de transgresser. Diversité des approches et des pratiques. Citer un artiste, se référencer à une œuvre c’est d’abord faire des choix conscients tout en proposant une approche singulière emprunte de considérations artistiques personnelles.

• L’art contemporain peut faire référence à des pratiques anciennes, ancestrales.

On peut citer Jackson Pollock et « le dripping » qui consiste à laisser s’égoutter la peinture au-dessus de sa toile posée au sol. Ce geste s’inspire de l’observation des peintures de sable des Indiens. Dans les années 80, la Trans-Avant-Garde en Italie n’a t-elle pas prônée un retour à la peinture ?

• L’art contemporain peut tenir compte du passé artistique de l’homme mais il peut également s’appuyer sur d’autres secteurs d’activités.

Les friches industrielles utilisées par G. Rousse comme matériau en sont un exemple. Pratique contemporaine investissant un bâtiment ancien qui n’avait pas pour vocation première d’être support et élément d’une oeuvre d’art. Pratique artistique contemporaine qui pose un regard sur l’histoire de l’homme et celle de l’art.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex