Conférence " Art et Philosophie" publié le 03/02/2019

L’idée de frontières d’horizon : une conférence de Jérôme Diacre, enseignant en philosophie. Lycée Marguerite de Valois à Angoulême le vendredi 15 mars de 10 h à 12 h

affiche_jerome_diacre_legere

Dans le cadre du cycle de conférences organisées par les référentes culture du lycée Marguerite de Valois à Angoulême, une rencontre avec le professeur de philosophie Jérôme Diacre est prévue le vendredi 15 mars de 10h à 12h ouverte aux élèves du lycée et aux enseignants intéressés dans la mesure des places disponibles.
Le thème de la conférence a été choisi par les professeurs de philosophie et les professeurs d’enseignements artistiques parmi les sujets proposés par Jérôme Diacre, il s’adresse davantage aux élèves des sections littéraires passant le baccalauréat cette année. Les élèves étant en option artistique (arts plastiques et histoire des arts assisteront tous à la conférence).

Jérôme Diacre nous expose en quelques mots le contenu de son propos qui sera accompagné d’oeuvres et de vidéos :

"Parler de frontière aujourd’hui est compliqué.
La situation présente rend cette pensée à la fois nécessaire mais en même temps prise dans un flot de discours et de paroles qui brouille évidemment nos approches de cette idée.
De quelle manière ce brouillage opère-t-il ? En réduisant le mot de frontière à son sens propre… c’est-à-dire son origine militaire, le front, la ligne de front, et donc en éliminant ou en faisant passer au second plan, comme s’il s’agissait de métaphores pauvres ou artificielles, l’ensemble des usages du mot de frontière pour désigner les lignes de partage, les lignes de rupture, des marqueurs de différences…
L’horizon est lui, justement parce que la frontière « reprend du service » semble bouché, obstrué, fermé, condamné à une forme poétique ou picturale. Mais l’horizon a quelque chose aussi de l’évasion et d’un impossible à atteindre, ce qui recule sans cesse alors même que nous le visons précisément. Est-ce possible de « viser précisément » un horizon. L’horizon devient alors objectif, but, finalité. Mais c’est là un sens quelque peu réduit. Car si l’horizon est impossible à atteindre, il devient alors l’objet du désir. Dès qu’un impossible se présente, le désir de s’en emparer apparaît. Que désire-t-on alors ? Un horizon plus ouvert ? Ici les artistes ont quelque chose de précieux à nous dire.
Saisir l’insaisissable… accaparer l’impossible, se lancer vers un dehors sans fin, mais aussi suivre des lignes de rupture, des lignes de partage, sont les enjeux des œuvres d’art que je vais vous présenter." Jérôme Diacre

  • Vendredi 15 mars de 10 h à 12 h, lycée Marguerite de Valois à Angoulême, amphithéâtre Gros du Ruisseau.
  • Inscription : alaynegisb@ac-poitiers.fr