Accueil : Arts Appliqués
Accueil >> Enseigner >> Le design...

article Le design va-t-il absorber le monde ? sur France Culture.     -    publié le 06/09/2015

Le design va-t-il absorber le monde ?

Marc Partouche ; Antoine Fenoglio ; Norbert Hillaire JC Francis © Radio France Avec : - Norbert Hillaire, théoricien, professeur à l'université de Nice-Sophia Antipolis, artiste - - Antoine Fenoglio, designer (Sismo Design), co-commissaire de l'exposition "Invention/Design" - Marc Partouche, directeur de l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad).

• Introduction

  • durée : 01:00:55 - par : Matthieu Garrigou-Lagrange - Avec : Norbert Hillaire, théoricien, professeur à l’université de Nice-Sophia Antipolis, artiste ; Antoine Fenoglio, designer (Sismo Design), co-commissaire de l’exposition "Invention/Design" et Marc Partouche, directeur de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad). - réalisé par : Jean-Christophe Francis.

• Présentation :

Une bonne occasion de remettre nos nez cyraniens au croisement de nos enseignements et d’un de nos grand domaine des Arts appliqués, le Design et ses frontières de plus en plus floues, diluées dans les nouvelles problématiques sociétales, technologiques, industrielles, environnementales, humaines, économiques et politiques.

Et j’en passe et des meilleures.

Sans aucun doute.

Tout peut être de nos jour du design si l’on y songe bien, ce n’est pas nouveau d’ailleurs, le design hair (sans vouloir faire de jeu de mots, quoique...) qui est évoqué à un moment dans l’échange, je l’ai vu sur une enseigne il y a une bonne paire d’années, vers Antony, ville dans laquelle j’obtenais enfin mon concours du PLP2 (qui se nommait ainsi à l’époque).

Les questionnements et bien heureusement les réponses données par les participants, nous rappellent aux sens exacts du mot, qui reste malgré toutes les évolutions de ce vaste domaine, un mot britannique signifiant deux activités : le dessin et le dessein.
Le dessin fait le dessein et/ou inversement. Le cahier des charges, les mots, à la genèse de l’objet ne font pas l’image de ce qui va être : le produit, matérialisé, technologisé, mis au goût du jour, industrialisé, politisé, etc... le sensible, l’idée sort de la mine de crayon par les yeux et "l’esprit" du concepteur. Après cela devient du bavardage transférable, le discours peut prendre son lit et s’écouler dans l’océan des idées naturellement au chœur du métier.

Il nous faut donc nous poser les oreilles, entre deux choses pour écouter, lire et voir pour nous aider à agir, nous nourrir. Et là, je m’adresse plus en particulier à tous mes cher/es collègues, c’est un bonheur d’entendre pour transmettre, la controverse, le brassage des idées, la complexité du domaine et de son extension vers d’autres territoires de la création, une bonne introduction dans nos champs d’intervention en Arts appliqués, (pour moi, avec mes secondes générales en Arts visuels - promotion inattendue) afin d’accueillir notre moyenne de 18 classes à la petite semaine.

• le site podcast France Culture :

Éminent échange radiophonique à écouter sur podcast : Le design va-il absorber le monde ?

A lire sur le sujet :

Jean Baudrillard : Le système des objets, La société de consommation, Simulacre et simulation, Le complot de l’art, Les objets singuliers.

Danielle Quarante : Élément de design industriel.

Georges Pérec : Les choses, Espèces d’espaces.

Mince ! j’avais oublié Roland et sa Déesse et son système de la Mode.

A visiter sur la toile (en petit surf) :

Exposition Invention/Design – Regards croisés au CNAM

Le Lieu du Design Paris Ile-de-France

Cité du Design à Saint-Étienne

thierry-2
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex