Accueil : Arts Appliqués
Accueil >> Enseigner >> Pédagogie >> Parenthèse...

article Parenthèse architecturale     -    publié le 04/12/2013

1 2 3 4 

• Ateliers sur l’architecture

Pour la 3ème année consécutive, nous accueillons, au Lycée Rompsay, un artiste en résidence : Guillaume Robert. Guillaume Robert est artiste plasticien et vidéaste.
Son projet, Saisir la lune avec les dents, consiste à faire réfléchir les élèves à un projet d’architecture utopique pour le Fort boyard.

« Sire, il serait plus facile de saisir la lune avec les dents que de tenter en cet endroit pareille besogne ». Ainsi ce serait exclamé Vauban alors que Louis XIV lui exprimait sa volonté de construire un fort sur un banc de sable situé entre l’ïle d’Aix et d’Oléron. Il fallut attendre deux siècles pour que le fort se construise. Pourrait-on aujourd’hui reconduire ce geste ? Pourrait-on imaginer à partir du bâtiment existant, à partir du fort Boyard un projet architectural, artistique ou politique qui tienne de l’utopie, un projet qui nous ferait dire qu’il serait plus facile de saisir la lune avec les dents ? Deux classes de premières du lycée Rompsay et une classe de CM2 de l’école des Grandes Varennes s’y attèlent. Une occasion, un prétexte à découvrir des formes artistiques d’hier et d’aujourd’hui qui se sont appropriées le champ de l’architecture, par les moyens de sa représentation ou de sa mise en œuvre utopique. Une occasion, un prétexte à découvrir comment aujourd’hui des artistes travaillent, élaborent une recherche, provoquent des expériences". Guillaume Robert

Pendant l’été 2013, Guillaume Robert était en résidence au Centre Internationale de l’art de du paysage de l’île de Vassivière. L’artiste a proposé à l’équipe pédagogique du centre d’art d’intervenir à La Rochelle en venant y installer un module gonflable de Hans Walter Muller, une architecture nomade créée par l’architecte et ingénieur allemand pour le centre d’art de Vassivière. Nous avons donc pu assister pendant une journée au déploiement d’une délocalisation du centre d’art au cœur du quartier de Mireuil.
L’architecture utopique devenait tangible, sensible, trouvait sa place parmi les barres d’immeuble du quartier. Sous la direction d’Adélaïde LAOUFI-BOUCHER et Sophie ANFRAY, médiatrices du centre d’art, les élèves (1ère Maintenance Bateau, 1ère Marine Nationale et CM2) ont contribué à l’installation de l’architecture plaçant les lestes, scratchant la toile que le vent faisait tanguer.

module rouge de la série "Les trois modules gonflables de l'île de Vassivière" de Hans-Walter Müller
« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex