Accueil : Arts Appliqués
Accueil >> Enseigner >> Livres >> Parle-leur...

article Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, Mathias Enard - Actes Sud     -    publié le 20/02/2015

1 2 
Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants - Mathias Enard

Il y a des lectures qui laissent au souvenir une sorte de parfum inaltérable, un délectable moment se gravant dans le marbre de la mémoire (à condition d’avoir une mémoire marbrée, d’autres l’ont d’éléphant justement). Comparable aux nectars subtils des vins les plus fins que l’on dit « longs en bouche », le livre de Mathias Enard se déguste avec parcimonie (avec qui vous voudrez d’ailleurs).

L’on a le sentiment d’être entraîné dans un conte, pas loin des milles et une nuits, aux portes de l’Orient, Byzance, Constantinople bientôt du nom d’Istanbul, celle qu’on nommait alors à l’Occident la Porte, justement. Et justement le titre est tiré du roman de Rudyard Kipling « Au hasard de la vie ». Ce titre que l’on va retrouver chez M. Enard, aussi et très justement dans certains textes des nombreux petits chapitres dépeints comme des miniatures.

L’histoire, malgré l’aspect fortement romanesque, est basée sur des faits très réels lorsque Michel-Ange est invité par « l’ombre de Dieu », le sultan Bajazet, à construire un pont sur la Corne d’Or. C’est un roman certes, mais la matière est tellement riche et fantastique que Mathias Enard nous illumine par une écriture haute en couleur où il ne manque plus que les enluminures. Quoique pour cela, si l’esprit du lecteur est prompt, les images mentales ne feront point défaut. La science donc, ne fait pas défaut justement, aussi, le romancier s’appuie sur de nombreux textes, archives et œuvres : biographie de Michel-Ange par Asconi, Textes de Vasari, correspondances de l’artiste, biographie du poète Mesihi guide de M. Ange et protégé du redoutable vizir Ali Pacha, le dessin de Léonard de Vinci du musée de la science à Milan, etc.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex