Accueil : Arts Appliqués
Accueil >> Enseigner >> Livres >> "Parle-leu...

article "Parle-leur de batailles..."     -    publié le 16/10/2010

Un beau livre pudique et parfumé de Mathias Enard

1 2 3 4 

D’aussi loin que je me souvienne, lorsque je m’appliquais à agrémenter mes cours d’histoire des styles d’une pincée d’histoire de l’art, les élèves arrêtaient de gesticuler sur les vieux tabourets grinçants, dès que je plaçais une anecdote, une histoire, un petit bout de lorgnette par lequel soudain filtrait un jour nouveau sur une réalité lointaine (parce qu’historique), ingrate (pour la même raison). Il suffisait que j’entame ainsi ma phrase : « On raconte que… », pour qu’aussitôt un certain silence s’établît. J’évoquais alors la chevalerie médiévale, quand le programme s’y prêtait – les rituels d’adoubement les amusaient et l’entraînement à la guerre – ou les risques mortels qu’encouraient les intrépides humanistes de la Renaissance, remettant en question, par leurs études, et le fichu libre arbitre et libre examen, le savoir officiel, ou la représentation, par exemple, que l’on se faisait de l’Univers ; je disais : « Rendez-vous compte, avant que l’on ait compris que la Terre est ronde (pardon, aplatie aux pôles), la Terre était plate, messieurs, alors (et j’y allais de bon cœur) les drakkars donnaient de la corne de brume… pourquoi ? (Silence haletant.) Parce qu’il faisait nuit ? Parce que la brume s’étendait de tous côtés ? Parce qu’on craignait de heurter un obstacle ? (Je laissais encore couler quelques secondes.) Parce que, croyant que la Terre était plate… on pouvait toujours redouter d’être parvenu au bord ! Après le bord, que restait-il ? Mystère, messieurs. Le vide abyssal. Les Enfers, rien moins. On allait tomber cul par-dessus tête dans l’espace… du néant. La corne de brume servait à sonder fiévreusement l’inconnu. (J’avais du succès.) Après furent les outils de navigation… mais n’allez pas croire que, pour autant, on ne commît pas certaines célèbres bévues…

« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex