Accueil : Arts Appliqués
Accueil >> Enseigner >> Autour du design >> Jalouse,...

article Jalouse, moi ? Jamais.     -    publié le 20/02/2015

« C’est vraiment la journée idéale pour taquiner la muse » Bob l’éponge.

Au commencement était la publicité, un niveau de 1ère bac pro, l’analyse " prêt-à-porter en main".
L’objectif, se servir du nombre d’or pour constater, de manière constante dans la publicité, sa fonction « d’ancrage » (tel le vaisseau en poupe bien amarré dans la baie des cochons) du texte et de l’image et de par le fait du message.
Nous avons taquiné le calque, pour vérifier cette implacable facteur (pas celui qui distribue les factures), et opéré à cœur ouvert une analyse des choses de la publicité de parfum.
VOICI UN EXEMPLE. N’ayez aucune inquiétude le bébé se porte bien.

1

Ainsi, les élèves devaient se préoccuper de trouver 3 publicités de pour parfum, avec flacon et slogan oblige, puis de faire un choix d’adhérence (question de tenue de route affective pour l’analyse).

Ce qui fut fort intéressant :
Se procurer une vue élargie de campagnes publicitaires concernant un produit sur une période présente. Nous avons pu, de la sorte, échanger et partager les tendances, les caractéristiques observables de ces publicités.
L’intérêt fût globalement positif, ce qui permît aux élèves une analyse écrite plus « fine » et sans trop de douleur (on sait oh ! Combien les élèves ont une sacro-sainte répulsion-horreur d’écrire).

Ce qui fut un peu frustrant :
Manque de temps pour proposer une conclusion-débat avec exposé. Un besoin sous-entendu et fort compréhensible de passer à une réalisation plastique.
Donc nous passâmes à l’action.

A tout dire, je tournais un peu en cercle (pour éviter d’être rond). Comment procéder, alors, à partir éventuellement de ces fameux flacons de parfum, trouver du texte à message … pour appliquer les données plastiques observées, et ainsi concevoir un hypothétique visuel cohérent ?

« Ceci est une question. Donc il se peut qu’il y ait des réponses, en tout cas des approches envisageables. Je crois, d’ailleurs, avoir déjà envoyé quelques appels au peuple grâce à ce site, qui me semble-t-il est un moyen fort d’opportunités, pour échanger et voir élargir nos champs d’action. »

La deuxième étape consista en une observation et une traduction d’après une photo d’un modèle issu du magazine Jalouse, en repérant sur celle-ci, par des tracés, les axes, les proportions, puis en reportant ce schéma de construction sur le canson. Puis vint la mise en place du dessin avec un crayonné dit léger et l’application des valeurs de gris aux crayons HB & 2B.

Enfin en troisième et dernière étape fut de procéder à la conception de la première de couverture du magazine JALOUSE avec pour thème les films de James Bond et la mode.

2

Les modèles d’inspiration (essentiellement sur les codes couleur liés au genre policier) : les présentations de films - les affiches - les couvertures de romans - des exemplaires du magazine JALOUSE : pour la mise en page, le contenu, « l’esprit de la revue ».

OBLIGATOIREMENT :
- Exploiter le nombre d’or pour la mise en page, la composition texte/image.
- Hiérarchiser les articles selon leur importance en taille et en choix des polices (cela tombe bien dans le thème)
- Se servir de la silhouette de la dame (mais que fait la police ?)
- Feutrer-le tout à feu doux, de préférence très régulièrement à 45°C pour obtenir, par bonheur, un tramage chromatique sympathique.
- Tout ceci devait être bien sûr lisible, compréhensible ; la composition et la couleur devant exprimer le contenu de l’ouvrage.

3

Au final, la sauce a relativement bien pris, cependant les résultats sont d’une grande égalité, satisfaisant certes, mais sans accidents heureux. Peut-être aurait-il fallu des choix de figures plus variés et des choix d’articles plus étendus permettant des combinaisons plus inventives. « Mea culpa » revoir la copie.
Si par hasard, grâce au recul d’un regard nouveau, vous pouvez voir quelques éléments évidents qui manqueraient, n’hésitez, en aucun cas, à me soumettre vos observations - Elles seront les bienvenues.

ALORS !!! TOUJOURS JALOUSE ?

4
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex