Accueil : Arts Appliqués
Accueil >> Enseigner >> Livres >> Elisabeth...

article Elisabeth Bélorgey Autoportrait de Van Eyck, édition Le livre de Poche.     -    publié le 20/02/2015

1 2 

Passionnant, passionnant ce bouquin lu goulûment d’un seul tenant _ passionnément. Pourtant cela fait un temps, cette rentrée a occupé notre ministère abondamment en d’autres ouvrages non moins envoûtant.

Comment dire, par où commencer et écrire ce que ce livre livre de qualités, de promesse de lecture savoureuse.

L’auteur emploie la première personne, la nôtre celle de lecteur exclusif, pas le choix. Ce qui a pour effet de nous impliquer immédiatement dès les premières lignes dans ce que fut la vie de Van EYCK. La mise en contact est d’une telle efficacité, que pour un peu, nous pourrions nous croire plonger dans ce fervent XVème siècle gratifiés des plus habiles mains que les ateliers du Nord vont voir naître.

van_eyck

Dans la peau de Van Eyck, rien que cela : nous lisons sa biographie, en fait celle qu’il est en train d’écrire, et que l’on s’imagine écrire pour le peu si l’on se prend au jeu du je (et toc Rimbaud !) Nous découvrons au fur et à mesure la vie incroyablement mouvementée du supposé inventeur de la peinture à l’huile, discipline en ses débuts du non moins célébrissime Robert Campin, « chien de cour » durant la guerre de Hollande, agent secret, diplomate et peintre attitré à vie de Philippe le Bon, Duc de Bourgogne.

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex