Accueil : Arts Appliqués
Accueil >> Enseigner >> Autour du design >> Méga-Games...

article Méga-Games Center V1.     -    publié le 20/02/2015

La nouvelle Babel des jeux vidéo de simulation.

1 2 3 4 5 

• Le 3/03/2009

4h30

Il manque d’oxygène et se redresse dans son lit pour éviter de couler au fond des draps.

Il pleut à verse dehors, il sent la pluie comme s’il la voyait très exactement : pénétrante.

Il lui faut un sujet pour ses Bac Pro en deux années.

Il se lève.

13h30

Afin qu’il puisse retrouver de l’oxygène, il entreprend de cheminer le long de la rivière. La ballade dure jusqu’à épuisement d’un immense discours fleuve.

Le sens de la gravité s’égare, le sens de gravité s’impose.

3 heures après il reprend où il avait laissé son ouvrage de pédagogue.

Un truc cousu de fil blanc.

Il avait fait faire à ses élèves un travail d’analyse forme / fonction d’un port usb style vaisseau spatial Stargate avec un zest de symbolique tuning dans les hauts-parleurs.

Ce petit objet à lumière bleue électrique avait séduit les blanches feuilles de Canson A3 par ses formes effilées et aérodynamiques. Du Bolidisme électronique à tendance déconstructiviste un brin Blob architecture.

Le sujet tournoyait depuis un moment déjà dans sa tête, telle des icônes bourdonnantes à vive allure. Cela faisait bien un an.

Il se disait de plus en plus qu’il fonctionnait avec des thématiques récurrentes pour éviers difficiles. Le genre passage d’un travail d’étude d’un sujet du microcosme : la souris, le port usb, l’hibiscus (du grec ἱϐίσκος hibískos, signifiant guimauve) à un sujet de transfert style macrocosme : la voiture de demain, l’architecture, le fauteuil organique... et inversement (c.a.d. macrocosme —> microcosme).

Bref, il se demandait pourquoi ce site ne fonctionnait pas trop depuis trop longtemps. Ils avaient imaginé pourtant mille façons d’y parvenir et parfois "trempé leurs chemises".

Il se dit alors qu’il fallait peut-être faire une chose qu’ils n’avaient jamais vraiment fait : proposer un sujet dans le moindre détail avec les pièces jointes.

Ainsi se dit-il, peut-être que d’autres suivront dans ce sillage là.

Il vient de terminer son projet pour sa classe de première année bac pro, et il se dit après ce sympathique labeur, qu’il risque d’utiliser son sujet qu’une seule fois. Après celui-ci dormira quelque part dans ses archives, et les années passant, il sera totalement oublié et plus d’actualité.

Il se dit qu’il conviendrait mieux de totalement le partager, si le sujet en vaut la peine, sinon oublions le.

« Précédente  1 2 3 4 5  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex