Accueil : Arts Appliqués

article Motif maori suite et pas fin !     -    publié le 21/01/2008    mis à jour le 23/02/2012

1 2 3 4 

• air du temps

91px-MaoriChief1784

Maquillage, tatouage, scarification, … sont de nouveau dans l’air du temps. Nous avons eu à corriger un sujet d’examen pour le Brevet des collèges (en juillet 2005) qui proposait des documents et un travail similaire à celui qui est proposé dans l’article d’Anne Bourdassol : Motif maori.

D’autres témoignages seraient intéressants à partager, ici, sur ce site … pour faire connaître :
- Quelles propositions de cours ont été faites sur ce thème ?
- Quel questionnement ?
- Quelle motivation ou quel intérêt cela a-t-il éveillé chez les élèves ?
- …

Récemment nous avons eu quelques articles :

- celui de Victoria Rousseau : « TA - TU » « TA - ATOUAS » du 4 mai 2007 ;
- un autre article de Thierry Bigot : Métaphysique d’une pétoire pacifiée : le Tribal-scoot du 21 décembre 2007 qui maquille des scooters.

On attend les nouveaux... avec impatience...

• polémique

motifmaori7-76c3a_reech90px

Dans son article, Motif maori, Anne montre la documentation iconographique très riche qu’elle donne à ses élèves.

Les documents leur permettent de retrouver l’esthétique des graphismes.
Travailler en symétrie, bien maîtriser techniquement le crayon de couleur… C’est ce qu’Anne attend de ses élèves. Certes, ce sont bien nos contenus d’arts appliqués. Cette proposition de cours peut donc tout à fait faire partie de notre propos.

TN_A_ARBORIGEN0019

Bien sûr ! je suis sensible à l’esthétique qui est présente dans ces tatouages ! Toutefois, je pense que nous ne pourrions que nous enrichir d’une démarche plus profonde, d’une réflexion plus intense qui puiserai dans l’origine de ces pratiques de décorations sur le corps.

TN_MASQ04

Je citerai cette phrase d’Annette Messager1 :

« Ce qui m’intéresse dans les arts de l’Afrique et de l’Océanie, c’est que, pour moi, ce n’est ni de la peinture, ni de la sculpture. Ce sont des objets qui racontent des histoires, des rituels, des cérémonies, des échanges, des colportages... »


Cette pensée d’Annette Messager reflète parfaitement tout l’intérêt que je porte aux masques, aux maquillages, aux tatouages… l’attrait, ce qui suscite ma curiosité, ... c’est bien l’histoire cachée derrière ces objets...
En regardant d’un peu plus près, comme nous le propose Annette Messager, les histoires, les rituels, les cérémonies de ces différentes civilisations... nous serions entrainer vers des pistes pédagogiques riches, variées et transversales.

• autres recherches, autres pistes

- En fouillant bien sur d’autres sites pédagogiques d’arts appliqués sont proposées sur ce thème, des pistes de cours. J’ai trouvé, entre-autre,
des informations sur ces motifs et une autre cours en ligne.

- Je me souviens également du travail d’une collègue, Christine Benoit, qui a travaillé quelques temps chez moi. Son point de vue était tout à fait intéressant :

250px-Tattoo_-_by_Brian_Teutsch

elle entreprenait un travail pluridisciplinaire d’informations et de préventions sur les risques du tatouage et du percing, en parallèle avec un travail esthétique de tatouage (au henné me semble-t-il ?).
Si elle est encore dans l’Académie et qu’elle nous lit, elle pourra sûrement mieux préciser :

  • Comment elle procède ?
  • Quel support iconographique elle utilise ?
  • Quelle technique favorise-t-elle ?
  • Qu’est-ce qu’elle veut montrer ou dire à ses élèves au travers ce thème ? …

- Demain, je me relance sur le thème du masque, le masque comme expression figée du visage ; nous avons un petit projet de carnaval dans une de nos classes avec des élèves de BEP carrières sanitaires et sociales et des élèves de CAP Petite enfance qui pourront réinvestir cette approche avec les enfants dans leurs activités professionnelles...

(1) extrait page 39 de Arts magiques Afrique. Asie. Océanie. Amériques - éditions : Beaux-Arts - ISBN 2-84278-334-4

« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex