Le bac professionnel : les épreuves de LV en CCF et en ponctuel, 1ère session 2022 publié le 20/08/2020

Arrêté du 17 juin 2020 fixant les unités générales du baccalauréat professionnel et définissant les modalités d’évaluation des épreuves ou sous-épreuves d’enseignement général et BO n°30 du 23 juillet 2020 :

  • annexe V pour la définition de l’épreuve de langue vivante obligatoire ;
  • annexe XI pour la définition de l’épreuve de la langue vivante facultative ;
  • Liste des unités générales facultatives : une langue vivante facultative et/ou l’épreuve de mobilité

Les candidats concernés par le CCF

Les candidats ayant préparé le baccalauréat professionnel par la voie scolaire dans des établissements d’enseignement public ou des établissements d’enseignement privés sous contrat, par l’apprentissage dans des centres de formation d’apprentis habilités, dans le cadre de la formation professionnelle continue dans un établissement public habilité à pratiquer l’évaluation en contrôle en cours de formation intégral, sont évalués par contrôle en cours de formation pour les unités générales obligatoires.

Les candidats concernés par les épreuves ponctuelles

Les candidats non mentionnés au précédent alinéa sont évalués sous la forme ponctuelle.

Définition de l’épreuve obligatoire de langue vivante étrangère au baccalauréat professionnel

ANNEXE V

Épreuve obligatoire de langue vivante A et B :

  • coefficient 2 pour chaque langue vivante
  • sauf pour la spécialité commercialisation et service en restauration : coefficient 3

1.Objectifs de l’épreuve ou des sous-épreuves

L’épreuve obligatoire de langue vivante A (LV A) et le cas échéant de langue vivante B (LV B) a pour objectif de vérifier les compétences du candidat à :

  • comprendre la langue orale
  • comprendre un document écrit
  • s’exprimer à l’écrit
  • s’exprimer à l’oral en continu
  • interagir à l’oral

[Chacune] dans des situations de la vie quotidienne, sociale et professionnelle.

Conformément à l’arrêté du 3 avril 2019 fixant le programme d’enseignement de langues vivantes des classes préparant au baccalauréat professionnel, ces compétences sont évaluées :

  • pour la LV A, en référence au niveau B1+ (« utilisateur indépendant de niveau seuil avancé ») du CECRL ;
  • pour la LV B, en référence au niveau A2+ (« utilisateur élémentaire de niveau supérieur ») du CECRL.

L’épreuve est notée sur 20, l’évaluation de chacune des compétences ci-dessus entrant pour un cinquième dans l’attribution de la note finale.

2. Critères d’évaluation

Les critères d’évaluation se fondent sur les descripteurs des activités langagières contenus dans le programme d’enseignement de langues vivantes des classes préparant au baccalauréat professionnel.
Selon le rang de la langue, sont évalués chez le candidat, au niveau B1+ (LV A) ou au niveau A2+ (LV B) :

  • en réception, le degré auquel se situe sa compréhension d’un message oral et d’un message écrit ;
  • en production, le degré auquel se situent la recevabilité et l’intelligibilité de son expression, orale et écrite