Accueil : Anglais LP

article Le cerveau pour allié : pour apprendre comme pour enseigner     -    publié le 12/07/2016    mis à jour le 11/09/2016

Des méthodes d’apprentissages qui épousent les circuits du cerveau en prenant appui sur les apports des neurosciences pour changer la manière d’enseigner et l’approche du groupe classe.

1 2 3 4 5 6 

Préface de M.Rambaud Philippe, IEN anglais lettres

capture_d_ecran_2016-07-12_a_09

Enseigner en LP c’est enseigner dans un contexte qui n’est plus que scolaire puisqu’il s’agit en même temps de qualifier les jeunes et de les préparer à un métier.

En cette année où nous fêtons les 30 ans du bac professionnel il nous a semblé intéressant sur What Else de nous pencher sur la façon dont les professeurs de LP œuvrent pour remobiliser les élèves et lutter contre ce sentiment d’échec qui a souvent jalonné leur scolarité antérieure, plus particulièrement en enseignement général.

Les jeunes nous arrivent souvent avec un sentiment d’échec, notamment en Langues vivantes. Ce sentiment les a souvent conduit à une estime de soi dégradée, des difficultés de concentration, voire d’ennui face aux activités scolaires proposées. Nous le voyons tous les jours dans les classes, il est salutaire d’innover pour faire face aux problèmes de démotivation.
C’est en se penchant sur ce qui se met en œuvre dans la tête de l’élève que les enseignants parviennent à adapter leur démarche pédagogique pour, sur les 3 années de Bac professionnel, réconcilier les jeunes avec les Langues Vivantes.

Remercions Madame Valentin, PLP lettres anglais à La Rochelle pour avoir relu pour nous la littérature des neurosciences pour nous présenter un condensé sur la plasticité cérébrale, fondement d’un engagement actif, de la mobilisation dans une tâche , en un mot de la réussite d’un nouvel apprentissage.

• Les neurosciences : qu’est-ce que c’est ?

Les phases de l'apprentissage mis en lumière par les neurosciences

Depuis les années 1950, le traitement de l’information et les processus d’apprentissage font l’objet de nombreuses études dans le domaine des sciences cognitives. Plus récemment les progrès de l’imagerie cérébrale, grâce à l’IRM fonctionnelle notamment, ont mis en lumière le fonctionnement moteur ou verbal du cerveau dans des situations d’apprentissage ouvrant ainsi la voie à d’autres travaux. C’est en 2007 que le nom officiel de neuro-éducation voit le jour suite au rapport « Comprendre le cerveau, naissance d’une science de l’apprentissage » de l’OCDE créant ainsi le lien entre les neurosciences et l’éducation.

« Précédente  1 2 3 4 5 6  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex