Accueil : Allemand

article la Deutsche Welle rebat ses cartes et adopte une nouvelle politique     -    publié le 12/06/2014

- Le saviez-vous ? La Deutsche Welle, par l’intermédiaire de son nouveau chef, a décidé de porter un sérieux coup de rabot à ses programmes en langue allemande.
Alors que la célèbre chaîne allemande créée en 1953 fêtait l’an dernier son 60ème anniversaire, rien ne laissait alors présager une telle réorganisation de la ligne éditoriale. Il a fallu que soit nommé à la tête de la chaîne Peter Limburg pour que tout bascule.

- Le nouvel intendant a en effet décidé de faire le ménage parmi certaines émissions qui rencontraient un franc succès. Quelques exemples :
— "PopXport", le magazine télé hebdomadaire qui décrypte l’actualité musicale en Allemagne, devrait faire les frais de cette nouvelle politique. C’est l’un des 8 programmes télé qui devrait disparaître dans la nouvelle grille.
— "Politik direkt", le magazine politique de la rédaction dont la fin toute proche est annoncée pour juillet.
Quel sort sera réservé aux productions destinées tout spécifiquement à l’enseignement de l’allemand, aux formats "Deutschkurse" (Radio D, Mission Europe pour ne citer qu’eux) et "Deutsch XXL" (dont les remarquables Top-Thema et Video-Thema) ?

- Quel objectif poursuit le nouveau patron ? Faire de la Deutsche Welle un "service d’informations plus mondialisé" pour toucher les décideurs du monde entier. Ce qui signifie en d’autres termes :
— mettre l’accent sur les programmes en langue anglaise et réduire la production d’émissions en langue allemande. Pourquoi ? Pour renforcer la présence de la chaîne sur la scène internationale et concurrencer ainsi les grandes chaînes anglaise et américaine, BBC et CNN. Une décision qu’il motive ainsi : "Dank Internet hat die Welt Zugang zu so vielen deutschsprachigen Informationen, dass es dafür nicht noch die Deutsche Welle braucht" (lire l’interview référencée plus bas).
— Au-delà de cet aspect, le nouveau chef entend aussi réorganiser le site web de la chaîne qui avait déjà fait peau neuve il n’y a pas si longtemps ! A cette fin, il lui importera de réduire la masse d’informations au profit d’un portail qui invitera davantage au dialogue et aux échanges. De rendre le site plus participatif donc.
— enfin, les rédactions européennes seront concentrées à Bonn. Elles travailleront à un nouveau magazine télé consacré à l’Europe qui sera traduit dans toutes les langues de l’Union.

- Cette restructuration a un coup humain et financier. Combien de postes seront supprimés sur les 1500 employés que compte l’entreprise ? Quelle subvention touchera la chaîne pour mener à bien ces changements ? En 2013, cette subvention s’élevait à environ 270 millions d’euro. Cette année, selon les rumeurs, il y aurait 10 millions de plus sur la table. Sans compter les autres langues qui feront les frais de cette nouvelle orientation : le portugais, le bengali, le français ... Restons vigilants !

- Pour en savoir plus, lire :
— l’article "German Wave" paru dans le Vocable du 3 au 16 avril 2014 (p.22/23) et tiré du TAZ
— l’interview de Peter Limburg dans le Berliner Zeitung du 8 mai 2014

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex