Accueil : Allemand

article Le cinéma contemporain de langue allemande     -    publié le 05/05/2008    mis à jour le 21/12/2014

résumés de films.

1 2 3 4 5 6 7 

Depuis la fin des années 90, il connaît un renouveau sans précédent. Les nouveaux metteurs en scène ne parlent pas seulement d’eux, mais pour un public. La production de films est en hausse constante – 61 films allemands au 55e festival de Berlin en février 2005.
Le cinéma allemand fait parler de lui sur le plan international, grâce au succès de Lola rennt( 1998), de Bella Martha( 2001) et Good bye Lenin !( 2003)

24 ans après « Die Blechtrommel » de Volker Schlöndorff, le film de Caroline Link « Nirgendwo in Afrika » a reçu un oscar à Hollywood pour le meilleur film étranger en 2002.
« Gegen die Wand » de Fatih Akin a reçu l’ours d’or à la Berlinale de 2004.
Et en 2007, "das Leben der Anderen" a reçu un oscar à Hollywood pour le meilleur film étranger.

On peut regrouper ainsi les thèmes traités.

• La montée du nazisme et la Seconde Guerre Mondiale.

- Leni muss fort ( Leo Hiemer/1994)

1937 dans le sud de la Bavière. Un couple adopte une enfant trouvée. Au bout de cinq ans, ils apprennent qu’elle n’est pas aryenne.

- Comedian Harmonists (de Joseph Vilsmaier 1997)

1927, le jeune comédien Berlinois Harry Frommermann prend la décision de créer un groupe musical à l’image du groupe vocal « The Revellers », qui obtient un franc succès aux USA. Il fait passer une annonce et les candidats se précipitent. Après des débuts difficiles, le groupe occupe le devant de la scène. Il fait une tournée à travers l’Allemagne et des déplacements à l’étranger.
Aveuglés par le succès, les six jeunes hommes ne perçoivent pas les changements politiques. Ils ne prennent pas au sérieux la prise du pouvoir par Hitler en 1933, alors que trois d’entre eux sont Juifs. 1934, les Comedian Harmonists donnent leur dernier concert à Munich. Ensuite, ils se séparent. Frommermann, Cycowski et Collin, qui sont de confession israélite, s’en vont à l’étranger, tandis que Biberti, Bootz et Leschnikoff restent en Allemagne.

- Im toten Winkel- Hitlers Sekretärin( 2002/ André Heller/ Othmar Schmiderer)
De 1943 à l’effondrement du régime nazi, Traudl Junge fut l’une des secrétaires privées de Hitler. Elle parle de ses souvenirs et évoque les derniers jours du Führer dans son bunker et son suicide.
Filmheft

- Das Himmler-Projekt( Romuald Karmakar/ 2003)
Dans ce documentaire, l’acteur Manfred Zapatka lit un discours secret prononcé par Himmler au château de Posen en 1943 devant 92 généraux et dans lequel il justifie l’extermination des Juifs.

- Das Land der Vernichtung( Romuald Karmakar/2003)
Un film sur les interventions du bataillon de police de réserve 101 qui participa à l’assassinat de 1,7 million de Juifs en Pologne, alors occupée.

- Rosenstraβe ( Margarethe von Trotta/ 2003)
New York, de nos jours. Ruth Weinstein vient d’enterrer son mari. De confession juive, elle organise un deuil de 30 jours. Elle refuse le mariage de sa fille Hannah avec Luis, un sud-américain. Pour comprendre l’attitude de sa mère, Hannah rencontre la cousine Rachel. Rachel explique à Hannah, que Ruth, après la déportation de sa mère à Auschwitz en 1943, a été hébergée par Lena Fischer, jusqu’à ce que la mère de Rachel l’emmène aux USA. Hannah se rend à Berlin et prend contact avec Lena Fischer, âgée de 90 ans.
Filmheft

- Sieben Brüder (Sebastian Winkels/2003)
Sept histoires, une famille. Sept interviews. Image d’une génération, qui a vécu son enfance pendant la Seconde Guerre Mondiale.

- Stauffenberg( Jo Baier/ 2003)
L’attentat manqué contre Hitler.

- Der neunte Tag ( Volker Schlöndorff)( 2004)

Avec des Juifs, environ 2800 religieux de toute l’Europe ont été emprisonnés, torturés et tués dans le camp de concentration de Dachau. Parmi eux se trouvait le prêtre luxembourgeois Jean Bernard, dont l’histoire a servi de trame au réalisateur allemand.
Le prêtre Henri Kremer obtient un délai de grâce de neuf jours du camp de concentration. Durant cette période, il doit prendre une décision difficile.
D’une part, il lui faut convaincre son évêque d’une totale collaboration de l’Eglise avec les Nazis, d’autre part, le retour dans le camp signifie pour lui la mort. Il ne doit pas seulement décider de son sort, mais il doit prendre aussi en compte la menace qui pèse sur la vie de sa famille et de ses collègues.

Filmheft

- Der Untergang( Oliver Hirschbiegel/ 2004)
Les derniers jours dans le bunker du Führer à Berlin, fin avril 1945. Ceci est raconté du point de vue de la secrétaire de Hitler, Traudl Junge.
Le troisième Reich vit ses derniers jours, mais à la chancellerie, on rêve d’un sauvetage de dernière minute, alors que l’artillerie russe bombarde inlassablement la ville.
Quelques interviews
Interview avec Oliver Hirschbiegel

- Sophie Scholl- Die letzten Tage ( Marc Rothemund/2005)
Au printemps 1943. La bataille de Stalingrad a été perdue par les Nazis. A Munich, les membres de « la rose blanche » inondent la ville de slogans contre Hitler. Quand Hans et Sophie Scholl distribuent des tracts à l’université de Munich, on les observe et on les arrête peu de temps après.
Filmheft

- Napola( Dennis Gansel/2005)
Allemagne 1942. Contre la volonté de son père, un jeune garçon de 17 ans, Friedrich, qui a un talent exceptionnel de boxeur, entre à l’école de prestige des Nazis à Burg Allenstein.

- Das weiβe Band (Le ruban blanc) (Michael Haneke) (2009)( Palme d’or à Cannes)
C’est l’histoire, à la veille de la Première Guerre Mondiale, d’un village d’Allemagne du Nord où d’étranges accidents se produisent et prennent le caractère d’un rituel punitif.
Site du film
Filmheft

« Précédente  1 2 3 4 5 6 7  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex